Enrichissement des programmes d'études

ISF travaille à engager les futurs ingénieurs en améliorant leurs connaissances en matière de développement international et en leur offrant des possibilités accrues de s’impliquer dans la lutte contre la pauvreté dans le monde. C’est pourquoi ISF s’applique à enrichir les programmes d’ingénierie dans les universités du Canada.

À l’heure actuelle, ISF concentre ses efforts sur l’ajout du développement international comme sujet d’études au programme de première année dans les universités du Canada; de façon générale, cela se fait en incorporant du matériel nouveau ou en adaptant le matériel existant dans les cours axés sur le design ou l’éthique. La démarche est habituellement entreprise en fonction des projets, offrant une expérience pratique aux étudiants.

À ce jour, cinq universités se démarquent pour ce qui est des progrès réalisés au chapitre de l’intégration à leur programme de sujets liés au développement.

Université de Calgary : L’Université de Calgary présente des projets associés à ISF dans son cours de design et de communications depuis 2003. Pour avoir su sortir de l’ordinaire, les coordonnateurs du cours, M. Caswell et M. Johnston, ont reçu le prix Alan Blizzard 2004 décerné par la Société pour l'avancement de la pédagogie dans l'enseignement supérieur (SAPES) pour les projets concertés en éducation.

Université McMaster : L’Université McMaster a révisé son cours de première année d’introduction à l’ingénierie de façon à inclure quatorze études de cas adaptées aux disciplines. Tout en s’exerçant à la résolution de problèmes dans le contexte de collectivités en développement, les étudiants profitent d’une introduction aux différentes disciplines d’ingénierie offertes à l’université.

Université Laval : Un cours multidisciplinaire de design et communications offre aux étudiants en ingénierie et en arts trois options de problèmes de design fondés sur de véritables projets outre-mer d’ISF.

Université du Nouveau-Brunswick : Le nouveau cours de design lancé en 2005 expose les étudiants en première année à des principes d’ingénierie et aux défis d’établir l’accès à l’eau dans une collectivité rurale de Zambie. Comme complément au projet et pour ajouter une dose de réalité, une ancienne étudiante de l’UNB et volontaire outre-mer ISF, Jenn Dysart, tient les professeurs et les étudiants au courant de son travail sur un projet hydraulique en Zambie.

Université de Western Ontario : Le principal projet pour le cours d’introduction au design et à l’innovation en ingénierie met au défi les étudiants en première année de cerner les besoins des collectivités désavantagées et de proposer une solution économiquement et culturellement adéquate.

Ensemble, ces initiatives rejoignent annuellement plus de 2500 étudiants en génie, dont plusieurs deviendront un jour des leaders à la fois sociaux et en industrie.